Suite leçon B/ Description et analyse des « Inaptes au travail » de David Olère

DESCRIPTION DE L’ŒUVRE

Au premier plan, on voit une vieille femme courbée, très âgée, qui porte une étoile jaune sur son manteau. Elle tient la main d’un jeune garçon qui porte un grand sac de vivres dans son autre main. Dans sa main gauche, la vieille femme tient un grand sac aussi, tandis qu’une jeune fille lui tient le bras. A droite, un très jeune garçon tient le poignet de la jeune fille, tout en tenant une peluche dans l’autre main. Une femme adulte se tient derrière la vieille femme, un bébé dans les bras.

L’étoile jaune : une pièce de tissu, en forme d’étoile de David et de couleur jaune, imposée aux Juifs par l’Allemagne nazie comme signe distinctif.

Tous les personnages ont le visage très pâle, amaigri. Ils ont l’air d’être à bout de force, épuisés et affamés.

A l’avant-plan, à gauche, un avant-bras est tendu vers la famille qui semble s’approcher. Il porte un uniforme de l’armée nazie (comme le montre le sigle SS accompagné d’une tête de mort). La main, gantée, porte un fusil, crosse à terre.

La SS : la Schutzstaffel (de l’allemand « escadron de protection ») est l’ensemble des troupes paramilitaires et policières au service de Hitler. Les membres de la SS sont appelés les SS.

A l’arrière-plan, à gauche, des personnages sont représentés de dos, tête baissée, longeant les grilles du camp d’extermination. Au troisième plan, à droite, on voit plusieurs longues cheminées d’où s’échappe une fumée. Cette fumée forme le sigle SS. Au deuxième plan, à droite toujours, on voit des personnes en train de travailler, surveillées par des soldats armés. Certains semblent porter des cadavres.

Au premier plan, au-dessus de la famille, on voit un cadavre très amaigri, qui semble flotter dans l’air, presque transparent. Un de ses bras est placé au niveau du cœur de la vieille femme.

Le ciel est représenté avec des couleurs vives : rouge, jaune, orange, blanc. La famille est représentée dans des couleurs ternes, froides : gris, vert, bleu.

ANALYSE DE L’ŒUVRE

Le tableau montre les cinq étapes de l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

1.- Le tableau évoque la déportation. Il montre une vieille femme juive et cinq autres personnages qui paraissent former une même famille. Ils semblent sortir du train de la mort avec leur sac de nourriture, à bout de force, incapables de travailler.

2.- Olère montre le tri effectué par les Nazis d’après leurs critères de vie et de mort. A l’arrivée des trains, les soldats SS (le bras armé) trient les Juifs qu’ils considèrent comme capables de travailler et les autres (« les inaptes au travail »), c’est-à-dire les femmes, enfants, bébés et vieillards (personnages du tableau).

3.- Olère montre l’objectif des camps d’extermination : les juifs sont envoyés dans les chambres à gaz où ils meurent gazés (foule retournée visage baissé ; le cadavre flottant au-dessus de la famille).

4.- Les cheminées sont celles des fours crématoires où les cadavres des juifs gazés sont brûlés.

5.- La seconde technique d’extermination, la fusillade, est évoquée par les membres des Sonderkommandos (deuxième plan à droite) qui, comme David Olère lui-même, transportent les cadavres fusillés par les Nazis jusqu’à des fosses où ils sont recouverts de terre.

Plusieurs interprétations du cadavre qui flotte au-dessus de la famille sont possibles : le cadavre qui flotte symbolise la mort inévitable de cette famille juive dans les chambres à gaz ; le cadavre peut, de plus, représenter un membre de cette famille, déjà mort en déportation ou dans un camp d’extermination ; le cadavre peut enfin représenter la mauvaise conscience, le remords du peintre qui a été forcé de participé à l’extermination et qui a survécu à l’horreur.