Suite du cours B/ sur le génocide des Juifs en Europe pendant la SGM

2 / Des ghettos (à partir de 1939) aux camps d’extermination (à partir de décembre 1941)

Un ghetto : définition page 96.

A partir de 1939, en Pologne et dans les pays baltes, les Juifs sont rassemblés par les Nazis dans des quartiers spéciaux (des ghettos)

Une courte vidéo sur les ghettos juifs pendant la SGM :

https://www.lumni.fr/video/les-ghettos-juifs-jusqu-au-dernier

Quelles sont les difficultés extrêmes rencontrées par les Juifs à l’intérieur d’un ghetto ?

Dans les pays envahis et occupés par l’armée nazie (Pologne, Tchécoslovaquie…) mais aussi en Allemagne, les juifs, hommes, femmes et enfants, sont arrêtés et conduits dans des quartiers fermés, à Varsovie ou à Lodz par exemple.

Dans ces ghettos dont l’entrée est surveillée par les Nazis, le taux de mortalité est très élevé à cause de la surpopulation (le nombre de personnes est supérieur à la superficie du ghetto et au nombre d’habitations).

Cette surpopulation entraîne mécaniquement un manque d’hygiène (à cause de la gestion des ordures par exemple), un manque de médicaments, un manque d’eau potable et nourriture. Le nombre de maladies mortelles, comme le typhus ou le choléra, est très important.

Souvent des Juifs sont aussi exécutés pour avoir tenté de s’échapper du ghetto ou d’organiser l’entrée de nourriture.

Au total, pendant la Seconde Guerre mondiale, plus d’un million de Juifs meurent dans les ghettos instaurés par les Nazis.

A partir de décembre 1941, Hitler souhaite accélérer l’extermination des Juifs européens. Il décide la « solution finale ».

La solution finale : définition page 98.

En vous aidant des pages 98 et 99, décrivez et analysez le document suivant, réalisé par un survivant du centre de mise à mort d’Auschwitz.

Les inaptes au travail, de David Olère, années 1950.

Présentation du document

L’œuvre est une peinture sur toile de David Olère. Elle fait 1,31 mètre de longueur et 1,62 mètre de hauteur. Elle est conservée au Mémorial de l’héritage juif, un musée situé à New York. Elle a été peinte dans les années 1950, après la Seconde Guerre mondiale. Son titre est « Les Inaptes au travail ».

David Olère est un peintre français d’origine polonaise. Il est arrêté en 1943 en France et déporté au centre de mise à mort d’Auschwitz (Pologne). Dans un des fours crématoires du camp, il fait partie d’un Sonderkommando. Il est libéré par l’armée américaine en mai 1945, deux jours (6 mai) avant la capitulation de l’Allemagne nazie (8 mai).

Un Sonderkommando : un groupe de prisonniers, Juifs dans leur très grande majorité, forcés à participer, dans les camps d’extermination, à la « solution finale ».

Les tableaux de David Olère sont des œuvres d’art mais aussi des documents importants pour l’histoire des camps d’extermination. A la veille de leur défait, les Nazis ont en effet détruit la quasi totalité des camps et beaucoup de documents sur leur fonctionnement.

Description du document. [Comme d’habitude, il vous faut d’abord déterminer au brouillon quels sont les différents plans de cette peinture. Toujours au brouillon, notez les éléments essentiels que vous ne devez pas oublier. Enfin, vous pouvez passer à l’étape de rédaction, en prenant soin de faire plusieurs phrases.]

Analyse du document.